17 juillet 2017

Enfin l'été...

Oui, enfin l'été, toujours des surprises, des moments uniques, à saisir au vol, à l'échappée, entre un vol de lucioles et l'éclosion d'une fleur. Merci la vie.


14 juin 2017

L'embarras du choix

Les nouveaux outils de production et de modification des images nous amènent à des choix difficiles. La multitude de filtres,  de modifications de paramètres infinis laisse perplexe.
L'artiste se retrouve comme une sorte de commissaire, le fameux "curator", tenant du choix divin entre le bien, le beau, le sublime et l'ordinaire...
La grande variabilité des traitements laisse pantois, je ne veux pas faire de comparaisons creuses mais comment Le Caravage ou Cellini aurait sélectionné son oeuvre maîtresse, si ils avaient eu accès à l'impression "giclée", au Deep Dream Generator, à Prisma et autres merveilles technologiques. Food for thought, encore.













22 avril 2017

De retour, en VR


Ce bon vieux Tilt Brush continue à bien performer.
On espèrerait de nouvelles fonctionalités, mais pour le moment ça roule et c'est bien.


17 avril 2017

Barcelone, architecture et la ville

On ne peut parler de Barcelone sans mentionner la Sagrada Familia, toujours en évolution, toujours entourée de grues et de touristes. De près, de loin, elle est un point central qui nous situe dans la ville.























Fondation Tapiès

Nous sommes allé visiter la Fondation Tapiès, pas très loin de notre appartement, de grandes oeuvres sont bien mise en exposition et donnent à comprendre la vision de cette artiste qui prônait le tableau objet, l'inclusion du quotidien dans l'art à une époque où cela était encore moderne voire provocateur. 




12 avril 2017

l'esprit du voyage

lors de mon premier vrai voyage... de Montréal à Paris, je m'étais envoyé, naïvement, à moi- même, une lettre m'enjoignant de garder, cet esprit du voyage, cette ouverture, ce dynamysme, cette attitude, nouvelle et apte à la découverte, au renouveau, au développement.
Je me retrouve, multes années plus tard, à la même conclusion d'une étape.
Où perdons l'enthousiasme de la découverte ?
Pourquoi ?
Menaçins nous quelqu'un ?
Sommes-nous paresseux?


05 avril 2017

Barcelone, avril 2017

Le charme s'est installé à la fin du vol de nuit.
L'aube tant attendue a montré son nez rose au dessus de l'aile du 767.

Une ligne pâle s'est accentuée jusqu'à effacer les étoiles.




Ensuite la mer de nuages sous l'avion a donné place au continent valloné puis aux crêtes des Pyrénées. De toute beauté, à trente km en dessous, les multiples détails, de petites maisons, de minuscules routes en filigranes sinueux.
Tournant abrupt de l'avion, assis juste au dessus des mécanismes torturés par l'aterrissage, les baies de Barcelone se précipitent vers nous. On touche terre.

Tous les jours nous avons marché plusieurs kilomètres à travers la ville, visité notre quartier Eixample, où notre appartement est situé. Ensuite, à partir de chez nous d'autres endroits autour du musée Picasso dans le Gotic, c'est le coin que je préfère, pour son architecture: les rues étroites aux murs sombres et anciens au dessus desquels pendent les vêtements à sécher, les fleurs et cacti aux balcons.
Les artistes s'emparent des nombreuses portes métalliques qui scellent les entrées des boutiques et ateliers.
Quelques photos des graffitis et oeuvres de rue, les plus intéressantes, imprimées sur papier et collées à même le métal ou la pierre:











J'