13 septembre 2021

13 septembre, demain retour vers Montréal

Deux semaines à se ventiler les poumons, à vivre aux rythmes des marées(quel cliché), N.B., quel plaisir.

Ici, le ciel est encore clair, on peut voir la voie lactée, comme dans le temps…

Ce n’est plus à Montréal et dans sa banlieue qu’on peut encore implorer le cosmos. 

Boire la voie lactée.




Polaris est facile à trouver.



Aujourd’hui, un peu d’action, la météo se réifiait en un tumultueux maëlstrom, l’humidité se précipitait en vrille au dessus de nos têtes. Comme un hommage à la fin de l’été.


Et ce soir, le ciel est encore clair.


Ici, le soir on peut sortir, l’air vient à vous, sans arrêt, ça empêche les maringouins de se poser, enfin, presque… parce qu’ils sont extrêmement aguerris et assoiffés les petits salauds.







02 septembre 2021

J’aime le Nouveau -Brunswick

 On y est de nouveau, cette fois à Shippagan, pour la deuxième fois. 

Du bonheur. 

La préséance de l’air marin, du vent, des perspectives infinies.

Les accès à l’eau salée, aux vastes espaces.

La grande gentillesse des locaux. 

Il ne fait pas beau depuis plusieurs jours, c’est ça aussi les maritimes ;-)

Je fais un peu d’ornithologie en amateur. Ici c’est assez facile, les berges attirent toutes sortes de limicoles et oiseaux de rivage.


Cette barque a déjà connu les flots mais gît maintenant sur la berge. Elle était là il y a deux ans, pas bougé depuis;-)



On est aussi allé voir l’aquarium de Shippagan. C’est intime ;-) quelques morues, esturgeons et plein de menu fretin.

Ces méduses sont incroyables.


Étant maintenant des habitués de la péninsule, on connaît les lieux de nidification des balbuzards du coin. Ils n’apprécient pas la présence des visiteurs.
J’adore les voir voler sur place comme de gros colibris.
Photo prise avec mon nouvel objectif Sigma 150-600mm.


Dialogues de soles, soliloques ? L’échange semble influencer leur pigmentation.





#shippagan












07 août 2021

NFT, un processus, du début à la fin.


 La vraie notion d’oeuvre de type NFT: l’intérêt repose dans l’acquisition d’un ensemble de données qui valorisent l’oeuvre, son acquisition, sa suivabilité, son historicité.

De a à x, d’où on part, tout le chemin et les incarnations tous azimuts qui peuvent se décliner de nos jours quand on aborde la création. Tout est inclus, maintenant on peut augmenter la réalité d’une création.

* draft

Toutes les preuves, artéfacts, éditions, interprétations participent à l’identification et à la compréhension d’une oeuvre artistique.

29 juillet 2021

Le génie humain


 

Macros et Nomad de juillet 2021


C’est juillet, temps des examens, scans, picouses et soins de santé.
Pandémie oblige, les petits soucis, le temps qui ne s’arrête pas, les minutes, blablabla. On va pas se plomber la journée.
Alors on fait un peu dans la macro. Mais aussi dans photoornitho nouveau zoom à l’appui.
Un plat de lentilles… humour…
Si j’ai le temps je mettrai les détails. ;-)


Mais on s’amuse… aussi des essais sur Nomad Sculpt, sur iPad.
Là non plus je ne donne pas les détails croustillants, techniques qui sont impliqués.
Alors en vrac…
Nomad est un système de peinture 3d, modélisation et rendu assez fantastique, considérant le coût et ce qu’il permet de créer.













Ah ah ! Je vous ai bien eu !
Vous suiviez plus du tout !
Macro encore !







On plaisante encore :

 





 

 

23 juillet 2021

Nomad et cetera

 L’application Nomad sculpt sur iPad devient autre chose quand on crinque un peu la machine ;-)